Fin du support de Windows 7/8 : quelle solution adopter pour continuer d’utiliser votre PC en toute sécurité ?

Fin du support de Windows 7/8 : quelle solution adopter pour continuer d’utiliser votre PC en toute sécurité ?

Pc-secours.com peut vous conseiller dans le choix de votre système d'exploitation .

Où que vous soyez, vous pouvez solliciter notre aide et l’obtenir rapidement.

Vous dialoguez directement avec un professionnel de l’informatique.

La fin du support de Windows 7 et de Windows 8 par Microsoft va pousser de nombreux utilisateurs à se tourner vers une solution alternative pour continuer d’utiliser leur ordinateur en toute sécurité. Voici les principales solutions possibles.

Windows 7 et Windows 8, c’est officiellement fini. Depuis le 10 janvier 2023, Microsoft a cessé définitivement de prendre en charge ces deux systèmes d’exploitation, laissant sans doute encore des millions d’utilisateurs dans l’embarras. Car avec la fin du support par Microsoft, ces deux OS ne recevront plus aucune mise à jour, ni aucun correctif de sécurité.

Si ces deux OS continueront de fonctionner, ils risquent cependant de se transformer très rapidement en passoires que les pirates n’hésiteront pas à exploiter. Pour éviter que votre PC sous Windows 7 ou Windows 8 ne devienne leur terrain de jeu, il est très fortement recommandé d’abandonner ces deux systèmes d’exploitation. Et vous n’avez pas nécessairement besoin d’investir dans une nouvelle machine pour rester en sécurité. Si votre PC actuel fonctionne toujours parfaitement, vous pouvez tout à fait opter pour une version de Windows plus récente ou pour un OS alternatif. Plusieurs alternatives sont en effet possibles. Les voici.

Un passage quasi impossible à Windows 11

Si votre PC tourne encore sous Windows 7 ou Windows 8, il y a très peu de chance pour que celui-ci dispose d’une configuration suffisante pour accueillir Windows 11. Pour l’installer, Microsoft exige en effet un PC disposant d’un processeur Intel ou AMD relativement récents, cadencé au moins à 1 GHz et disposant d’au moins deux cœurs. Votre PC devra par ailleurs embarquer au moins 4 Go de RAM, disposer d’au moins 64 Go de stockage minimum et être équipé d’une carte graphique compatible DirectX12. Surtout, les exigences techniques requises par Microsoft imposent que votre machine prenne en charge le démarrage sécurisé (Secure Boot), ainsi qu’un module TPM 2.0.

Un cahier des charges plutôt strict qui laisse un bon nombre de machines sur le carreau. Et même s’il existe des bidouilles pour installer Windows 11 sur un PC non compatible, il n’est pas dit qu’elles fonctionnent sur toutes les configurations un peu datées, ni qu’elles permettent une utilisation fluide de ce système. Microsoft propose bien un utilitaire pour vérifier la compatibilité de votre PC avec Windows 11, mais celui-ci ne fonctionne en principe qu’avec Windows 10.

controle integrite

© 01net.com

Une migration nécessaire vers Windows 10

Bien qu’il existe une multitude d’alternatives, il est probable que vous souhaitiez rester dans l’environnement Windows. Si c’est votre cas, vous n’avez a priori qu’une seule solution pour continuer d’utiliser votre PC : migrer sur Windows 10. L’opération est tout à fait possible et n’a rien d’insurmontable. Elle consiste simplement à télécharger Windows 10 Media Creation Tool, un outil qui permet de créer un support d’installation de Windows 10 démarrable. Mais cet utilitaire permet aussi, en principe, de mettre à niveau Windows 7 vers Windows 10 gratuitement. La procédure est d’ailleurs entièrement automatisée et vous n’aurez qu’à suivre les instructions affichées à l’écran pour mettre à niveau votre PC.

© 01net.com

Pendant un temps, Microsoft avait effet officiellement autorisé l’utilisation d’une ancienne licence de Windows 7/8, pour l’activation d’une copie de Windows 10. Le but était pour la firme de Redmond d’inciter les utilisateurs à migrer massivement vers son nouvel OS. Microsoft avait ensuite laissé entendre que l’activation d’une copie de Windows 10 avec une licence de Windows 7/8 allait prendre fin. Dans les faits, cette bidouille est toujours opérationnelle. Si vous effectuez une migration de votre PC fonctionnant toujours sous Windows 7 vers Windows 10, la clé d’activation du premier devrait toujours fonctionner pour l’activation du second. En d’autres termes, vous n’aurez rien à débourser pour profiter de Windows 10.

Remplacer Windows par un OS alternatif

La fin du support de Windows 7 par Microsoft sera peut-être l’occasion pour certains d’entre vous d’envisager de changer de crèmerie. Il existe de nombreuses alternatives, souvent bien moins exigeantes en termes de configuration qu’un Windows, capables de remplacer l’OS de Microsoft haut la main.

La solution qui vient généralement tout de suite à l’esprit, c’est Linux. À condition évidemment d’adopter une distribution adaptée à vos besoins. Si l’aventure vous tente, vous pourrez vous rendre sur le site Distro Chooser pour vous aider à trouver une distribution Linux taillée pour vous. Après avoir répondu à quelques questions quant à vos besoins, le site vous proposera une liste de plusieurs distributions Linux correspondant à vos critères.

Parmi toutes les distributions existantes, Linux Mint fait partie de celles qui dérouteront le moins les nouveaux venus en provenance de Windows. Son installation, sa configuration et son utilisation sont à la portée de tous. Surtout, cette distribution profite d’un bon suivi et est fréquemment mise à jour.

bureau-1024x576

© 01net.com

Néanmoins, si l’environnement Linux vous effraie, une autre possibilité existe : Chrome OS Flex. Cet OS, proposé par Google, permet tout bonnement d’installer une version de Chrome OS adaptée aux PC. Son principal avantage est que son environnement vous semblera familier : il s’appuie principalement sur Chrome et donne accès à l’ensemble des outils de Google auxquels vous accédez habituellement depuis votre navigateur : Gmail, Google Drive, Google Docs, etc.

chrome os flex

© PC Mag

Vous n’aurez pas vraiment à vous soucier d’avoir à configurer quoi que ce soit. Si certains paramètres nécessiteront tout de même de se pencher dessus, Chrome OS Flex sera opérationnel presque immédiatement après son installation. Car celui-ci nécessite que vous connectiez votre compte Google pour fonctionner. Par conséquent, toutes les données rattachées à votre compte seront automatiquement synchronisées avec l’OS. Vous retrouverez instantanément vos mots de passe, favoris web, contact, etc. Et vous profiterez par ailleurs des fréquentes mises à jour proposées par Google, véritable gage de sécurité pour votre PC.

Source :  01net.com

Windows 11 22H2 : une mise à jour forcée débute

Windows 11 22H2 : une mise à jour forcée débute

Windows 11 22H2 : une mise à jour forcée débuteUne installation automatique de la mise à jour 22H2 de Windows 11 concerne désormais certains appareils Pour le déploiement de la version 22H2 de Windows 11, Microsoft a enclenché une nouvelle phase qui comprend la mise à...

lire plus